Le jardinage 2.0 : des objets connectés au service de l’usager

Une nouvelle ère est née : celle des objets connectés conçus pour faciliter la vie du jardinier. Fini le mal de dos, finies les heures de labour et de labeur, c’est une toute autre façon de penser le jardinage et le potager qui est née. De nombreuses entreprises et start-up entrent alors dans la brèche et proposent des produits révolutionnaires : serre connectée, robot tondeuse, etc. Tour d’horizon.

La technologie verte dehors et dedans

Quand la machine vole au secours de l’homme, voici les solutions connectées pour aider les apprentis jardiniers ou les jardiniers en manque de temps qui souhaitent optimiser l’entretien de leur jardin et de leur potager.

D’abord, pour ceux qui ont un jardin : les systèmes d’aide à l’arrosage, qui offrent un véritable gain de temps, arrosent à votre place vos plantes et votre pelouse et le font de manière intelligente, donc aux bons horaires, et sans aucun gaspillage d’eau. Couplé à un capteur météo, le système d’aide à l’arrosage est réellement efficace.

Pour le jardin aussi, le robot tondeuse permet de gagner un temps considérable. Oubliez l’heure du dimanche ou vous faisiez le tour du jardin pour tondre la pelouse, un robot le fait pour vous, que vous commandez de votre smartphone ou même directement via votre assistant vocal (Alexa d’Amazon ou Google Home). Plusieurs marques et plusieurs modèles sont déjà sur le marché, pour tous les goûts : Husqvarna, LG, etc. Pour un minimum de 1 000 euros, le robot tondeuse se déplace grâce à un GPS intégré, et tond jusqu’à 1 500 m² en moins de 2h30.

Puis, pour ceux qui vivent en appartement, ils ne sont pas en reste et peuvent avoir un potager connecté à l’intérieur. Il s’occupe de tout, alimente vos légumes en eau, lumière et nutriments et vous accompagne pour leur entretien grâce à une application dédiée.

Mieux que le potager, la serre connectée

Et oui, il existe même maintenant des serres connectées ! L’entreprise MyFood en a développé plusieurs modèles, la plus petite mesure 3,5 mètres carrés et peut être installée sur un balcon. Elle permet de cultiver ses fruits et légumes de façon encore plus optimale.

Selon Mickaël Gandecki, co-fondateur et ingénieur de MyFood, “une serre connectée permet d’avoir l’esprit libre et de se sentir toujours accompagné. On peut par exemple appeler les gens à distance en regardant spécifiquement ce qui se passe dans leur serre. On ne reprend que le plaisir du jardinage avec des espaces dans lesquels on a réussi à limiter au maximum les actions de désherbage et de chasse aux nuisibles« .

Effectivement, le jardinage peut vite devenir désagréable et redondant si l’on passe son temps à bêcher et enlever les mauvais herbes. Grâce au jardinage connecté, on se reconnecte justement à l’essentiel : le plaisir de la culture. Nourrir et voir grandir ses légumes, les sentir, les cueillir, les manger. Et même partir en vacances l’esprit tranquille !

Et grâce à la communauté MyFood appelée “les pionniers”, les habitués peuvent conseiller les nouveaux utilisateurs et les aider à mieux gérer la serre connectée. Bien utilisée, celle-ci permettrait de récolter jusqu’à 100 kilos de fruits et légumes par an, pour la modique somme de 4 000 euros (pour la petite de 3,5 m², avec la livraison et l’installation).

Notre avis
Date du test
Produit testé
Objets connectés jardinage 2.0
Note globale
51star1star1star1star1star
Publié le